Quel est le bon taux de rentabilité locative ?

Investir dans l’immobilier devient de plus en plus rentable, ce qui pousse de nombreux particuliers à s’y intéresser. Cependant, avant de réaliser un tel investissement, vous devez tenir compte du taux de rentabilité. Découvrez ainsi dans cet article, le meilleur taux de rentabilité locative.

Que savoir sur la rentabilité locative ?

Le taux de rentabilité locative est un indicateur qui renseigne sur la performance et la pertinence d’un bien immobilier locatif. De même, il sert de comparatif par rapport à d’autres types d’investissement.

A lire aussi : Comment calculer le montant d’un crédit ?

En effet, pour bien évaluer le rendement de votre bien locatif, il est important de tenir compte du taux de rentabilité locative (brut ou net), mais aussi de la qualité de l’investissement. De façon générale, un bon taux d’investissement se situe entre 5 % et 10 %. Cependant, il n’est pas possible de déterminer très vite le retour sur investissement en acquérant un bien.

Le taux de rentabilité locative brut

A lire également : Comment investir dans une chambre en EHPAD ?

Le taux de rentabilité brut ne tient pas compte de la situation personnelle de l’acheteur ou des charges inhérentes. Cet indicateur vous permet d’opérer un choix rapide entre les biens immobiliers. Il se calcule en faisant le rapport des revenus fonciers générés (total des loyers perçus et de la plus-value) sur le coût d’acquisition multiplié par 100.

Si le résultat obtenu est compris entre 5 % et 10 %, cela atteste d’un bon taux de rentabilité du bien immobilier. Toutefois, ce taux n’est pas fiable, car il ne tient pas compte de certains paramètres.

Le taux de rentabilité net

Le taux de rentabilité locative net donne des résultats réalistes et précis de l’investissement immobilier, contrairement au taux brut de rentabilité. Pour calculer le taux de rentabilité locative net de votre bien immobilier, vous devez recenser tous les loyers ou revenus que vous avez perçus de votre investissement.

Ensuite, considérez la somme exacte dépensée pour acquérir le bien, y compris les charges locatives, les frais de notaire, les coûts des travaux, les impôts, etc. Pour connaître votre taux de rentabilité net, il faut soustraire les charges inhérentes, et les impôts à l’exploitation et à la vente de l’actif.

Ce résultat atteste de la pertinence de votre investissement. Il demeure un indicateur fiable. Cependant, il faut garder à l’esprit que le bon investissement est celui qui vous expose à moins de risques et ne nécessite par de recourir à votre épargne.

Il est donc préférable d’opter pour les biens immobiliers qui présentent un faible taux, mais qui sont occupés toute l’année, plutôt que de choisir ceux qui présentent de forts taux en étant inexploités.