Quelle assurance pour le logement ?

L’assurance habitation est indispensable pour tout logement. Si vous êtes locataire, il est important d’en souscrire auprès d’un assureur pour disposer de plusieurs garanties. Toutefois, l’assurance à laquelle vous devez souscrire diffère en fonction des conditions de logement et de votre profil. Vous voulez savoir quelle assurance contracter pour votre cas ? Lisez cet article qui vous renseigne sur le sujet.

Quelle assurance pour une location directe ?

Si vous avez loué un local pour étudiant, jeune actif ou pour la famille, vous devez forcément avoir un contrat d’assurance location en votre nom. Les assurances pour le logement varient en fonction du profil du souscripteur. Un étudiant n’a pas les mêmes besoins en matière de garantie qu’une famille. Vous avez l’obligation de choisir une assurance qui vous fournit certaines garanties. Ces dernières sont de deux ordres. Dans un premier temps, il existe des garanties obligatoires qui sont :

A voir aussi : Quels sont les travaux couverts par l’assurance dommage ouvrage ?

  • la responsabilité civile ;
  • les dégâts des eaux et gels ;
  • les incendies ;
  • les catastrophes naturelles ;

Dans un second temps, nous avons les garanties optionnelles qui varient en fonction de vos besoins. Il peut d’agir par exemple de :

  • la garantie bris de glace ;
  • la garantie vol et vandalisme ;
  • la garantie assistance juridique ;

Les propriétaires exigent de base une garantie basique pour le logement, car cela leur garantit le loyer et la réparation des dommages causés. La garantie “Visale” est un exemple d’assurance qui vous permet de vous assurer pour le logement. C’est un dispositif gratuit qui peut être utilisé notamment par les étudiants. Toutefois, il ne s’agit que d’une assurance complémentaire. Vous devez dans certains cas recourir à un assureur spécialisé.

A voir aussi : Comment obtenir une attestation d’assurance AXA ?

Quelle assurance pour une sous-location ou un occupant à titre gratuit ?

Comme nous l’avons dit plus haut, l’assurance habitation obéit à plusieurs règles en fonction des conditions de logement. Ainsi, il existe plusieurs autres cas en dehors du logement direct. Dans le cas de la sous-location par exemple, le locataire initial met à la disposition d’une autre personne le logement. Cela se fait avec le consentement du propriétaire. Le sous-locataire n’est pas obligé de souscrire à une assurance dans ce cas de figure. Le locataire initial, quant à lui, doit conserver son assurance habitation.

Aussi, la loi ne contraint pas les occupants à titre gratuit à souscrire une assurance habitation. Il est toutefois recommandé de le faire pour se protéger en cas de dommages. En ce qui concerne les logements de fonction offerts par l’employeur, l’assurance logement n’est pas exigée. Toutefois, la responsabilité de l’occupant sera engagée en cas de sinistre. Il est donc conseillé de souscrire, au minimum, un contrat de responsabilité civile.