Qu’est-ce qu’un prêt à 110% ?

Un crédit immobilier à 110 % s’apparente à un financement qui inclut le montant du bien acquis ainsi que les frais de notaire. Parfois, les établissements bancaires paraissent frileux vis-à-vis de cette forme de crédit. Par conséquent, il vous incombe de mettre à vos côtés, toutes les chances pour effectuer votre achat. Pour de plus amples informations sur le crédit immobilier à 110 %, veuillez explorer cet article !

Prêt immobilier à 110 % : de quoi s’agit-il réellement ?

En réalité, le prêt immobilier à 110 % représente le montant qu’ajoute un acquéreur en complément du crédit bancaire. Dans le but de financer les achats de bien immobilier. Très souvent, cette somme émanera de votre épargne.

A lire en complément : C’est quoi le marché immobilier ?

Encore nommé prêt immobilier sans apport, pour lire acquisitions des appartements convoités, avec ce type de prêt, vous n’aurez pas besoin de vos propres fonds. N’oubliez surtout pas que les établissements financiers avancent en totalité le financement.

Prêt immobilier à 110 % : pouvez-vous obtenir ce prêt ?

Généralement, les banques exigent aux emprunteurs, dans ce cadre, de couvrir les frais pour les agences, les frais de notaire, les dépenses annexes et bien d’autres. Du prix des achats, le montant ne constitue que 10 %. Notez qu’en cas de défaut de paiement, cette précaution représente une garantie. Parce que les frais seraient réglés et pour rembourser la banque, le bien peut-être revendu.

A lire en complément : Quel salaire pour un prêt de 150 000 euros ?

Pourtant, pour obtenir un prêt immobilier, il vous incombe de savoir que cet apport immobilier ne constitue pas un critère strictement obligatoire. D’ailleurs, retenez que la loi ne prévoit aucune somme minimale pour emprunter. Sachez que théoriquement, les prêteurs octroient un prêt pour financer la totalité du coût du bien immobilier qui englobe les divers frais.

Prêt immobilier à 110 % : quelles sont les différentes conditions à respecter pour éviter le surendettement ?

Pour éviter les situations de surendettement, le HCSF (Haut Conseil de la Stabilité Financière) établit certaines règles. Dans un premier temps, il y a le taux des dettes des emprunteurs qui ne doit pas excéder les 35 %. Dans un second temps, la durée de crédit immobilier ne doit en aucun cas dépasser les 25 %.

En outre, les crédits immobiliers courants sur 30 ans ne sont plus envisageables aujourd’hui. Notez bien qu’il existe certaines conditions pour obtenir votre prêt immobilier à 110 %. De plus, au nombre de ces conditions, vous devez avoir un profil professionnel robuste.

Autrement dit, ayez un emploi stable, un statut de fonctionnaire ainsi d’un contrat à durée indéfinie. De surcroît, vous devez aussi avoir des revenus mensuels bien élevés.