Comment calculer le montant de l’assurance d’un prêt ?

Vous avez demandé à votre banque un prêt immobilier et vous désirez connaître le montant de l’assurance ? C’est tout à fait normal ; il est toujours bien de prendre ses dispositions. Si vous désirez connaître la procédure à suivre pour calculer un tel montant, alors lisez ceci.

Choisissez préalablement l’assurance

Pour connaître le montant à payer pour un crédit immobilier à l’assurance, vous devez savoir que la méthode de calcul dépend du type de contrat. En effet, lorsque la banque doit vous octroyer un prêt, elle exige que vous souscriviez une assurance. Vous avez donc la liberté de recourir aux services de l’assurance groupe proposée par la banque ou encore à une assurance externe.

A voir aussi : Comment se passer d’une assurance emprunteur ?

En effet, l’assurance de groupe est très souvent une filiale de la banque qui applique un taux unique et identique à tous les emprunteurs. Attention, il s’agit d’un prêt pour un investissement locatif. Ainsi, le montant de l’assurance est fixe jusqu’à la fin du contrat. Par contre, quand vous avez recours à une assurance individuelle, le calcul se fait en fonction du prêt restant dû. Dans ce cas d’espèce, les frais sont réévalués chaque année et vous réalisez même des économies.

Appliquez le taux et passez au calcul

A voir aussi : Quelle est la meilleure assurance auto et habitation ?

La plupart des maisons d’assurance appliquent un taux de 0,3 % pour obtenir le montant à payer quand la banque vous octroie un prêt. Si vous désirez procéder par vous-même au calcul, voici les étapes à suivre.

En un premier temps, multipliez le crédit reçu par le taux d’assurance. Divisez ensuite le résultat obtenu par 12. Cette dernière réponse représente la mensualité perçue par l’assurance.

Plus précisément, avec un crédit de 100 000 euros pour un taux unique de 0,3 % à rembourser sur 20 ans, la mensualité s’obtient ainsi : (100 000×0,3) ÷ 100 = 300 ; 300 ÷ 12 = 25. Sur cette base, vous payez un montant de 25 euros à la fin de chaque mois.

Prenez en compte les facteurs de variation du montant

L’application du taux varie en fonction d’un certain nombre de facteurs. Ainsi, le montant augmente selon que vous soyez en âge avancé, que vous disposiez d’un métier à risque ou que vous ayez des antécédents pathologiques.

Aussi, le montant du crédit octroyé compte pour beaucoup dans les frais d’assurance à payer. Plus le projet est grand, plus l’assurance a de responsabilités à vous couvrir.

En outre, les garanties que l’assurance doit prendre en compte pèsent également dans la mensualité à libérer. En réalité, si la structure doit couvrir un décès, une invalidité ou un chômage, alors vous aurez à débourser un peu plus.